Réserver

Royal Cardinal Expositions et Musées

retour aux articles
L’art s’invite à Paris pour l’été

L’art s’invite à Paris pour l’été

Du 22 Mars au 31 Juillet 2017, l’hôtel Royal Cardinal vous accompagne à la redécouverte du père de la sculpture moderne, Auguste Rodin, au Grand Palais de Paris. Et parce que l’été, Paris est la ville de l’art par excellence, ne ratez pas, entre le 09 et le 20 juillet 2017, l’une des représentations du ballet national de Cuba à la salle Pleyel.

 

Puissance du génie. L’exposition du centenaire au Grand Palais

En 1917 s’éteignait celui qui fit passer la sculpture dans la modernité. Cent ans après sa mort, Auguste Rodin reste une étoile qui brille intensément. Ses œuvres témoignent de son talent hors norme et ont fait de lui un maître respecté et admiré dans le monde entier. Poète qui ne s’interdît jamais de rêver malgré les échecs, passionné, le sculpteur fut le premier à casser les codes de la production artistique, devançant ainsi Braque, Picasso, Matisse. Cette attitude en fit le précurseur de l’art moderne et lui vaut d’être reconnu de tous. 
L’exposition du Grand Palais retrace magnifiquement le parcours d’une vie consacrée à ce feu artistique. Si les plus belles œuvres du maître y sont délicatement mises en valeur, comme Le penseur ou Les bourgeois de Calais, l’exposition s’attarde également sur la personnalité de l’artiste, son parcours. Entre difficultés et force vitale, la vie du génie est ici remarquablement mise en abîme. De même, la portée de son influence sur plusieurs générations d’artistes qui lui ont succédé et s’en sont inspirées est décryptée avec soin et pédagogie. 


Délicatesse et virtuosité. Le Ballet Nacional de Cuba s’invite à Paris

 

C’est dans le tout nouvel écrin de la salle Pleyel que la célèbre danseuse devenue chorégraphe, Alicia Alonso, présentera Giselle aux spectateurs parisiens, 74 ans après sa sublime performance dans le rôle-titre au Metropolitan Opera de New York et qui fit d’elle une référence. Malgré une cécité partielle, elle envoûta ce jour-là l’assistance touchée par la grâce de son interprétation et ne cessa dès lors de s’affirmer comme l’une des étoiles les plus douées de sa génération.
Tenacité et exigence au service de la gestuelle virtuose. Il n’est pas trop de qualificatifs pour décrire le Ballet Nacional de Cuba sous la direction d’Alicia Alonso. Et à l’approche de ses cent ans (elle les aura en 2020), il est encore plus remarquable de la savoir toujours à la tête de son ballet. Car ce ballet, son fétiche, qu’elle fonda en 1948, Alicia Alonso lui donne en tant que chorégraphe un souffle transcendant, flirtant avec la poésie. 
Le Ballet Nacional de Cuba fit déjà halte à Paris en 1966, occasion que saisirent certains de ses membres pour demander l’asile politique. Rares sont donc les occasions de le voir évoluer en France. Au programme de cette tournée européenne 2017, 14 représentations parisiennes. Du 07 au 12 Juillet, Giselle, qui fit la renommée de l’étoile. Puis Don Quichotte, du 15 au 20 Juillet. 

...

...

...

...

...

Expedia ...

Booking ...